FRENG

Actualités

Charlie Dalin et Martin le Pape : Nouvelle team Macif

Publie le 23/02/2017

Les deux étaient déjà présents sur la course en 2016. L’un champion de France de Course au Large, l’autre nouveau Skipper Macif 2017. Ils reviennent cette année sur la course, épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large (6 épreuves) qui cette année intégrera la pratique en double que Martin et Charlie pourront apprécier ensemble lors de la toute dernière épreuve : Le Tour de Bretagne.

Seuls ils auront alors déjà vécu et accumulés des points sur la Solo Normandie, la Solo Concarneau Trophée Guy Cotten, la Solo Maitre CoQ et la Solitaire Urgo – Le Figaro. La saison s’achèvera sur une nouvelle épreuve : la Douarnenez Fastnet Solo.

Martin, nouveau sélectionné souhaite tout d’abord progresser et atteindre le top 5 des épreuves majeures alors que Charlie compte bien donner du fil à retordre à ses concurrents et obtenir la 1e place de la Solitaire URGO Le Figaro.

Entre navigation en flotte et stages théoriques les deux sportifs ont pu rencontrer leur préparateur Arnaud Hébert qui totalise déjà 7 saisons d’expérience sur le circuit Figaro Bénéteau. Arnaud et Charlie avaient déjà travaillés ensemble pour la 1ère année de ce dernier sur le même circuit. Après un an et demi de pause riche en expériences techniques il revient aujourd’hui avec “Plaisir et de nouvelles cordes à mon arc”.

Sébastien Col, régatier confirmé, ancien barreur sur la Coupe de l’America 2007 et performeur reconnu sera également le nouveau partenaire d’entraînement des skippers Macif.

Martin Le Pape ne ressent aucune appréhension vis-à-vis du rythme et semble ravi de pouvoir participer à toutes les épreuves du Championnat de France. Il a déjà passé une vingtaine de jours sur le Figaro et met à jour les réglages tout en restant confiant de son bateau, vainqueur de la Solitaire du Figaro 2016. « Je suis quelqu’un d’ambitieux et je veux y arriver rapidement. Je sais qu’à ce niveau-là, le circuit Figaro Bénéteau est assez rude et qu’il faut des années avant d’accrocher de bons résultats. En visant le top 5 cette année, je sais qu’il ne faudra jamais baisser les bras, même en cas de contre-performance.»

Charlie, lui, remet tout à plat. “En 2016, je disposais d’un net avantage en vitesse, mais les autres figaristes ont découverts quelques réglages et continuent à progresser.” Il a déjà identifié les domaines qu’il pourra améliorer, détails certes mais qui font toute la différence selon le skipper pour maintenir son avance.

Il va falloir être rapidement dans le match, car toutes les épreuves comptent au Championnat cette année. Mon objectif principal est, et reste, la victoire sur la Solitaire du Figaro et toute ma préparation sera orientée pour. »

Si les deux sont unanimes quant au fait que navigateur restera le job de leurs rêve. Charlie optera pour un bon burger et Martin pour des pâtes carbonara quand ils rentreront de course, on l’espère, avec leurs objectifs atteints.

Source : service de presse de Macif.

Share

Contenus similaires