FRENG

Actualités

Dernière nuit

Publie le 06/06/2017

A moins de deux heures de l’arrivée du premier, la mer s’est nettement apaisée même s’il reste encore de la houle résiduelle et des vagues courtes alors que la brise d’Ouest à Nord-Ouest est progressivement descendue à une douzaine de nœuds. Des conditions suffisantes pour terminer cette première étape de La Solitaire URGO Le Figaro avant minuit…

Pour Nicolas Lunven (Generali), le match n’est pas terminé mais il touche à sa fin : il possède un mille d’avance sur Adrien Hardy (Agir Recouvrement) et près de deux milles sur le duo Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), qui n’arrivent pas encore à se départager. Et en embuscade plus au vent et un mille encore plus loin, le tandem Yann Éliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Alexis Loison (Custo Pol) garde encore l’espoir d’un ralentissement sensible à l’approche des côtes d’Asturies.

Mais pour l’instant, le scénario ne semble pas devoir être remis en cause du moins pour les leaders. En revanche, la situation pourrait fort changer après le final des premiers car une dorsale a des velléités à couvrir Gijón et ses environs cette nuit. Cela provoquerait des écarts conséquents pour les poursuivants et rendrait cette première manche très sélective.

En mer, alors que les falaises hispaniques se découpent dans un voile brumeux, que le soleil darde ses derniers rayons avant de s’enfoncer dans l’Atlantique, que les cargos ont fait leur apparition depuis quelques heures au large des rives ibères, que le ciel est encore chargé de masses cotonneuses grisâtres, Nicolas Lunven pourrait ainsi remporter sa première victoire de manche ! Un bonus psychologique énorme pour ce marin qui a déjà remporté La Solitaire (en 2009) mais sans jamais claquer une manche…

Share

Contenus similaires