FRENG

Actualités

Grosse pression à Wolf Rock

Publie le 21/06/2017

Un trio de chasseurs en pointe, un leader légèrement décroché et désormais sous pression. 300 milles encore à courir en Manche dans des courants et un vent forcissant. La deuxième partie de cette ultime étape de la Solitaire ne s'annonce pas plus reposante que la première !

C’est à 17 h 37 française que Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance) est passé en leader au phare de Wolf Rock avant de mettre cap à l’Est vers la prochain marque Owers dans l’Est de l’île de Wight. Les écarts sont très faibles avec ses poursuivants Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) et Adrien Hardy (Agir Recouvrement) respectivement à 1 min 22 et 2 min 40. Ces trois-là n’ont pas arrêté de la journée, soignant leur position à l’Ouest de la flotte, et passant de spi à génois à chaque variation du vent, encore instable sur la Manche.

C’est donc Sébastien Simon, très incisif depuis le début de cette 48ème Solitaire URGO le Figaro qui remporte le Trophée Turquie à mi-parcours. La sensation du jour vient de Gedimat, revenu des profondeurs du classement et qui passe quatrième. Thierry Chabagny a tout tenté en loffant au-dessus de la flotte ce matin, anticipant la rotation à l’Ouest et ça a payé ! A l’inverse, la position de Nicolas Lunven, 15ème au phare à 15 minutes du leader met sous pression le skipper de Generali. Il n’a plus virtuellement que 12 minutes d’avance sur Adrien Hardy, et un matelas inférieur à une heure sur Simon et Dalin, … sachant qu’il reste 300 milles à courir jusqu’à Dieppe.

Au passage du phare, les Solitaires ont empanné comme un seul homme, repartant au large sous spi pour rester dans le plus fort du courant qui les accompagne jusqu’à 21 heures. Chacun va pouvoir soigner son point d’empannage pour revenir vers la terre et le cap Lizard afin de se protéger du courant dans la soirée. Cette progression sinusoïde ne fait que commencer car même si le vent d’Ouest est bien établi, il est pile dans l’axe de la route. Quant aux courants, ils n’auront de cesse d’augmenter avec les coefficients atteignant 75 en fin de semaine.

Le temps est gris mais l’air encore très doux sous les côtes anglaises qu’on ne distingue pas dans le brouillard. Il ne pleut pas encore mais c’est prévu !

Tags

No tags were found

Share

Contenus similaires