FRENG

Actualités

Un stade de fatigue record

Publie le 20/06/2017

Quel suspens ! Nos 43 amis du mois de juin ont repris la mer hier, dans un vent calme permettant une douce entrée en matière pour ce dernier chapitre. Ils sont partis de Concarneau dans le Finistère Sud, vont contourner la Bretagne, rejoindre la pointe Sud Ouest de l'Angleterre, longer la côte Sud pour finalement retraverser la Manche et rejoindre Dieppe à priori jeudi ou vendredi.

Notre escale Concarnoise aura été studieuse et chaleureuse sous un soleil de plomb et une Cornouaille sublime.

Un stade de fatigue record

L’enchaînement des trois premières étapes, amène doucement les skippers vers un stade de fatigue rarement atteint. Ils ont l’impression d’avoir récupéré physiquement mais souvent dans une discussion les mots manquent, signe d’atteinte plus sévère qu’ils ne l’imaginent. Malgré cette fatigue, le sommeil devient de mauvaise qualité. Le sytème hormonal de surveillance et de survie est actionné, tous les sens sont aux aguets, difficile de se laisser aller. Les premières blessures rhumatologiques dues à la répétition des efforts interviennent, les lombalgies se transforment en lumbago, les cervicalgies en torticolis…

Les corps sont épuisés, notre toucher ostéopathique nous permet de sentir l’état de santé du patient, la qualité de vie des tissus. Sous nos mains les derniers jours, nous ne sentions plus beaucoup d’énergie mobilisable.

Ces soins sont pour eux un moyen d’exprimer leur déception, ou leur joie. Le cabinet peut se transformer le temps d’un instant en bureau des pleurs, mais globalement, nous arrivons toujours à relativiser leur situation et la bonne humeur l’emporte souvent. La dernière étape est l’occasion de se montrer pour les skippers dont le partenariat avec leurs sponsors touche à sa fin. L’incertitude des années à venir les transcende parfois. La fatigue et les situations personnelles de chacun font que nous allons probablement assister à des attaques de toute part. Les leaders au classement général ne pourront contrôler tous leurs adversaires et devront se focaliser sur les concurrents les plus menaçants.

Le cabinet AG2R LA MONDIALE : une assistance médicale pour tous

Le soin demande de l’impartialité. Ce qui est singulier dans cette course, c’est l’assistance médicale pour tous quel que soit le budget annuel du coureur, ce qui n’est pas le cas sur les autres courses, et qui est très en accord avec le soin universel qu’est l’ostéopathie.

Nous sommes humains, avons des affinités avec untel ou untel et devenons supporters de nos poulains, suivant la cartographie dès que possible, imaginant des scénari, se projetant vers des analyses météo incertaines, avec toujours au final, un déroulement de la course comme personne ne l’avait prévu et une remise en jeu permanente du leadership.

L’objectif principal du cabinet itinérant AG2R LA MONDIALE est rempli, les 43 coureurs ont repris la mer dans des conditions physiques acceptables, pas d’abandon pour raison médicale. Espérons qu’il en soit ainsi jusqu’ à Dieppe où notre présence, réduite en effectif, est aussi l’occasion de passer quelques instants privilégiés avec ces personnes formidables, libérées après la fin de la course.

Cependant la route reste encore longue, le dénouement n’interviendra que dans la nuit de jeudi à vendredi et nous patienterons jusque samedi pour festoyer avec eux.

Alea jacta est.

Aymeric Rabadeux

Tags

ag2r dieppe

Share

Contenus similaires