FRENG

Actualités

Le point avec Francis Le Goff, directeur de course

Publie le 13/06/2017

Une nuit dans peu de vent à contre-courant qui a redistribué les cartes, une matinée au près dans le clapot avec 17 nœuds de vent pour rejoindre Belle-Île, des algues par paquet et une zone de transition avec très peu de vent en début d’après-midi. Voici le cocktail du jour qui attend les solitaires sur ce dernier morceau d’étape vers Concarneau.

Redistribution à Sein

« La flotte est très étirée et navigue en ce moment avec 17 nœuds de vent et un clapot très court. On peut dire que les solitaires auront été servis d’autant que le passage de la Chaussée de Sein leur a demandé beaucoup de concentration. La flotte s’est très resserrée à ce moment-là, et le moindre relâchement a été payé cash. Là, il faut se remettre dans le rythme. Après l’occidentale, ça a glissé sous spi, mais ce fut court. On constate également qu’il y a des algues par paquets donc les marins doivent constamment surveiller car il peut y avoir de gros différentiels de vitesse. Il faut regarder, choper la canne à algues : c’est sollicitant et pas évident pour dormir. »

L’option de Pierre Quiroga…
« Il y a une option de Quiroga sur le large qui semble intéressante. On verra au moment de la renverse du courant, car il gardera le courant avec lui plus longtemps que les autres. Mais il va lui falloir mettre de l’Est dans sa route pour contourner Belle-Ile, on y verra plus clair sur son option à la mi-journée. La seule chose, c’est qu’il ne voit personne à l’AIS, donc il n’a plus de repères vitesse sur ses adversaires et cela n’aide pas. »

Mistoufle à Belle-Île ?
« Jusqu’à Belle-Île, ils sont bâbord amures avec du vent et après, il y aura une phase de transition. Un conflit entre le vent synoptique et le vent thermique. Si la flotte est encore groupée devant, il peut y avoir des changements de leader. Il y a deux milles d’écart entre le 1er et le 9e , cela peut faire un nouveau départ. Il y aura une zone tampon, c’est-à-dire de la molle en début d’après-midi. Il leur faudra être observateur pour sentir les risées. La météo prévoit du Nord-Est très faible aux alentours de deux nœuds entre 14h et 17h, et après, cela viendra se caler doucement au Nord-Est avec des vents de huit nœuds. La nuit prochaine, on garde du Nord-Est d’une douzaine de nœuds. Ce qu’il faut retenir, c’est cette période d’incertitude au moment de contourner le sud de Belle-Île. »

Share

Contenus similaires