FRENG

Actualités

Les stigmates de la course sur le visage des marins.

Publie le 24/06/2017

Quelle trace laisse une course comme La Solitaire URGO Le figaro sur les organismes ? Nous ne nous intéresserons qu'à la partie visible, car il n'existe pas d'étude scientifique sur les répercussions énergétiques et histologiques d'un tel effort. Dans un article précédent, nous avons évoqué la souffrance des mains. Mais le visage est probablement la partie du corps la plus représentative de l'exigence de cette course.

Le visage des marins : la partie du corps la plus marquée par la course.

Le manque de sommeil, la déshydratation, le soleil, l’eau de mer, l’alimentation précaire, l’effort physique et le résultat conditionnent l’état du visage.

Tous ces facteurs entraînent petit à petit un gonflement du visage et des paupières. En effet, le collagène est majoritairement produit la nuit, et d’autant plus si les cycles ne sont pas interrompus. Les yeux rougissent, le visage se creuse, les lèvres gercent ou craquellent, la barbe pousse. Nous avons vu que la déshydratation engendre une perte d’élasticité de la peau. C’est ce phénomène qui donne l’aspect ridé de leur visage à l’arrivée. Les repas pris lorsque c’est possible et peu équilibrés perturbent le système digestif, notamment le foie qui peut aussi être à l’origine de ce gonflement du visage caractéristique du figariste. Les skippers alternent pendant la course les conditions climatiques très différentes : humidité la nuit, chaud le jour, ce qui peut entraîner des sinusites, rhinites ou rhume, responsables également de ce gonflement de visage.

Les transformations du visage au fur et à mesure de la course.

Le visage est un excellent révélateur de l’état général du skipper, la performance a tendance à majorer ces symptômes. Le succès donne un visage radieux et souriant tandis que la contre performance a tendance à marquer encore plus le visage. C’est hallucinant de voir à quel point leur visage se transforme au cours d’une étape. Si vous avez la chance de les croiser à une arrivée et de les revoir quelques jours plus tard ou même le lendemain, vous verrez la transformation dans un sens ou dans l’autre. Ce sont des sportifs de haut niveau, ils sont en bonne santé, une bonne nuit de récupération, une réhydratation du corps et du visage leur permet de retrouver leur visage normal. Seuls les stigmates du soleil peuvent trahir leur petit oubli. Il n’est pas rare que dans le feu de l’action ils oublient de remettre de la crème solaire régulièrement. Ils ont plutôt tendance à partir avec une épaisse couche et espérer que cela suffise…. Pour les hommes, la barbe de trois jours peut masquer cet épuisement, c’est assez injuste mais cela se voit plus sur les femmes.

Tags

No tags were found

Share

Contenus similaires