FRENG

Actualités

Qui est le vainqueur 2017 ??

Publie le 24/06/2017

Rien que la voile, toute la voile ! A 34 ans, Nicolas Lunven empoche sa seconde Solitaire. Favori au départ, le talentueux skipper de Generali était cette année un cran au dessus de ses concurrents. Portrait d’un marin passionné, éclectique et qui rêve tout haut de Vendée Globe.

Pascal son préparateur le dit « pointilleux, franc et couche tôt » ! Il a fait des études de gestion, se définit d’abord comme « un cartésien » et pourtant cette année à Concarneau, lorsqu’il empoche la troisième manche de cette 48ème Solitaire URGO Le Figaro, il déclare sur les pontons : « Ca se passe plutôt comme dans un rêve cette Solitaire (…) Il y a peut être eu un petit déclic, quelque chose d’inexplicable et qui restera inexpliqué ! » Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 2 victoires d’ étape, une place de 2ème et une autre 4ème… le skipper de Generali a signé une Solitaire sans partage et montré jusqu’au bout à Dieppe que la pression n’avait pas beaucoup de prise sur lui. « Avoir un garçon aussi talentueux et joueur qu’Adrien derrière au classement avant le départ de la dernière étape, c’est ce qui peut t’arriver de pire ! La victoire est d’autant plus jolie » 2017 restera donc dans les annales l’année Lunven, sans doute un peu plus que ne l’avait été 2009.

Nicolas débarque sur le circuit en 2006. Le nom n’est pas vraiment inconnu puisque le père Bruno a brillé dans les années 70 sur la course de l’Aurore ( 3ème en 1975). La bonne graine a poussé sur le bateau familial plutôt que sur les bancs des écoles de voile. Le large, Nicolas l’apprend sur le Cognac familial puis sur le Centurion 32 au gré des croisières en Bretagne, aux Scillies ou en Irlande. Et pour la régate, le jeune Lunven tombe vite dans le bain du Tour de France à la voile avec Eric Basset et Dimitri Deruelle notamment. A 23 ans, il s’attaque au Figaro. Là où certains mettent une décade pour arriver au sommet, il empoche la mise en trois ans. Sans gagner d’étape mais avec une régularité exemplaire qui le place devant les Eliès, Beyou, Duthil ou Morvan. Réservé mais talentueux, il est apprécié et respecté de ses pairs. Bouteille de champagne à la main, Nicolas n’en fait pas des tonnes. Pas plus en 2017 qu’en 2009 d’ailleurs. Sourire poli, gestes pondérés, on pourrait le croire distancié, mais son regard bleu profond indique une énorme détermination. Et de la sérénité aussi, acquise à un âge où la paternité achève de vous installer dans la vie.

Lorsqu’en 2013, après 6 ans de Solitaire, il déclare à son fidèle sponsor Generali vouloir taire une pause « pour s’aérer l’esprit », il n’a pas de mal à trouver les embarquements. Imoca avec Morgan Lagravière, Diam 24 avec Erwan Tabarly, Volvo 70 avec Lionel Péan,… « La richesse de notre sport, c’est de varier les supports et des formats » dit-il. Lorsque Michel Desjoyeaux l’embarque sur la Volvo à bord de Mapfre comme navigateur, Nicolas ne boude pas son plaisir mais l’aventure tourne court. « Trop de différences de cultures à bord » se souvient-il. Pourtant, Nicolas aime le groupe et sait que le talent seul ne suffit pas. Il émarge au Pôle Finistère Course au large mais cette année comme en 2009, il s’est offert un sparing partner « En 2009, c’est Fred Duthil qui m’avait proposé la formule et ça m’avait beaucoup profité. Cette année, j’ai ré-édité ça avec Sebastien Simon. On a beaucoup bossé, notamment sur les voiles et les réglages de mât. Je crois que le petit plus que j’avais sous spi vient de quelques coups de ciseaux magiques sur le plancher de North mais aussi de ces heures à échanger sur l’eau ».

Fin Août, pour le Tour de Bretagne, Nicolas Lunven embarquera sur Generali un autre talent mais en mal de partenaires, Gildas Mahé avec qui il a pris « un énorme plaisir sur la Transat en 2016 ». Et cet automne, alors que son contrat avec Generali arrive à son terme, ce sera son tour de prendre son bâton de pèlerin pour donner vie à son projet Vendée Globe 2020. Les décideurs qui regardent au delà de l’horizon auraient tort de ne pas miser sur lui.

Tags

generali

Share

Contenus similaires