FRENG

Actualités

Nicolas Lunven : “Quand même, c’était un peu chaotique…”

Publie le 06/06/2017

La nuit de lundi à mardi sur la première étape de La Solitaire URGO Le Figaro a été compliquée pour l’ensemble de la flotte, même pour les plus aguerris, à l’instar de Nicolas Lunven (Generali), joint en fin de matinée.

“J’avais déjà connu ça, mais pas souvent. Quand même, c’était un peu chaotique, il y avait des vagues dans tous les sens, du vent très fort et rafaleux… de quoi s’occuper. Pour le moment, ça ne se passe pas trop mal. On est aux avant-postes avec Adrien Hardy et Yann Eliès, il y a d’autres bateaux pas très loin derrière, ça fait une première étape serrée entre les premiers. Je pense que la flotte s’est éparpillée dans la nuit et comme j’ai un peu cafouillé avec ma VHF, je n’ai pas eu le classement de ce matin, je ne sais donc pas où sont les autres, je ne les capte plus à l’AIS. Pour le moment, le vent est encore un petit peu plus fort que prévu, ce qui est bon signe, car comme ça, il ne mollit pas trop vite et on continue à bien avancer vers Gijon. J’espère qu’on pourra arriver avec la fin du vent de sud-ouest en début de nuit avant que le vent ne dégringole. Le timing est serré, il ne faut vraiment pas traîner. Le marin est en forme et il ira encore mieux quand il aura été se faire un plat chaud, parce que je commence à avoir sacrément faim. Depuis qu’on a envoyé les spis hier après-midi, je n’ai quasiment pas quitté la barre, donc je n’ai pas beaucoup mangé, à part trois petites barres de céréales. Autant vous dire que ça commence à creuser. Je crois que je me faire une petite blanquette de saumon.”

Tags

No tags were found

Share

Contenus similaires