FRENG

Actualités

Oh les filles, oh les filles !

Publie le 11/06/2017

Sur ce début de deuxième étape de tous les dangers, trois des six filles de la 48e Solitaire Urgo Le Figaro font des lumières. Justine Mettraux (TeamWork) est actuellement 7e à 2,53 milles du premier, Cécile Laguette (Eclisse) se situe en 12e position tandis que Sophie Faguet (Porsche Corben) navigue juste derrière à la 13e place. Si les dés sont encore bien loin d’être jetés, ce joli début d’étape vers Concarneau prouvent que l’expérience fait son chemin. Justine et Cécile courent leur deuxième Solitaire et Sophie sa 3e. Trois nanas à surveiller ! Pendant ce temps-là Mary Rook (35e), Nathalie Criou (39e) et Alexia Barrier (42e) n’ont pas dit leur dernier mot. Les options tranchées ont coûté cher même aux archi favoris !

Cecile Laguette, Eclisse

« J’ai été beaucoup sur les réglages, j’ai beaucoup travaillé. Là, on a 8-9 nœuds de vent de Nord-Ouest, je me sens bien ! Je n’ai pas pris un bon départ, mais j’ai bien rattrapé dans la nuit. Je suis contente de ma position. Pas très loin de moi, il y a Charlie Dalin, Nicolas Lunven, Anthony Marchand, Justine Mettraux. Je suis avec tout ce groupe de bateaux, c’est super motivant ! J’ai pu me reposer dans la nuit et ce matin aussi, donc je me sens en forme. »

Justine Mettraux, Team Work

« Ca va bien, on a un peu plus de vent au près débridé, c’est sympa, ça permet de se reposer aussi. Ca bouge beaucoup encore en force et en direction. Ca n’a pas été simple cette nuit, je suis contente car je n’étais pas bien partie. Je vais faire ça bien jusqu’à l’Occidentale de Sein. Il y a moyen de laisser des plumes dans cette étape donc pour le moment je suis contente. Ca s’est passé comme je l’imaginais, j’ai pu me placer comme le je voulais, même si j’ai aussi évolué au gré des bascules. »

Sophie Faguet, Porsche Corben

« Ca prend pas mal de droite, les bateaux s’alignent en ce moment. J’ai un peu de retard par rapport au premier mais cela ne semble pas catastrophique. Ce n’est que le début, ça va encore bouger pas mal d’ici là. J’ai très peu barré car avec la houle c’est difficile de garder un cap correct et le pilote se débrouille très bien ! J’ai bossé sur mon placement, sur les réglages. Je me suis reposée suffisamment, je me sens en forme. On va avancer mieux cet après midi, mais il faudra ensuite tirer des bords. »

Share

Contenus similaires