FRENG

Actualités

Patience et longueur de temps…

Publie le 13/06/2017

Alors que Nathalie Criou (Richmond Yacht Club Foundation), à 68 milles de la tête de flotte double le port de Concarneau, Erwan Tabarly (Armor Lux) mène toujours la danse le long de la Presqu’île de Quiberon. Comme prévu le vent s’est cassé la figure et la flotte peine à remonter vers la ville Close, à contre-courant qui plus est. Légèrement ridée, la mer s’illumine de quelques trouées de soleil et affiche un calme à s’endormir profondément surtout après 3 nuits presque blanches…

Quelle étape depuis Gijon ! Que de choses se sont passées ! De la pétole, de la houle à gérer, des leaders déçus, des places reprises, des bons et des mauvais coups tactiques… un feu d’artifice qui n’est toujours pas terminé. Erwan Tabarly, en pointe de la flotte, qui court cette année sa 15e Solitaire le sait mieux que quiconque : il ne faut jamais s’emballer ! Il n’y a qu’à observer Nicolas Lunven (Generali) revenu comme un diable depuis le contournement de Belle-Ile ! Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), en embuscade, veut plus que tout sa part du gâteau. Il est le champion de France en titre de la discipline et compte bien connaître l’ivresse des cimes, c’est-à-dire une victoire d’étape.

Bref, vous l’aurez compris, malgré la fatigue accumulée, les hallucinations pour certains (Adrien Hardy sur Agir Recouvrement confiait à la VHF voir plus d’algues que la réalité), la demande permanente d’attention, l’usure de la compétition en mer, les Figaristes sont toujours là, quitte à puiser aux tréfonds de leurs limites…

Les 43 Solitaires sont toujours attendus sur la ligne d’arrivée à Concarneau aux alentours de 2h du matin cette nuit. Une 4e nuit en qui commence, et puis ce sera 24h de récupération pour repartir combattre sur l’eau….

Share

Contenus similaires