FRENG

Actualités

Solo Concarneau : une victoire de plus pour Charlie Dalin (Macif 2015) !

Publie le 10/04/2017

Deux courses, deux victoires. Charlie Dalin, Skipper Macif 2015, termine une fois de plus en tête du classement. Arrivé sur cette 41ème édition de la Solo Concarneau, le samedi 8 avril dernier, à 10h17, il semble bien parti pour réaliser ses objectifs et terminer premier de La Solitaire URGO Le Figaro. Les journaux parlent de « L’homme à abattre », ses concurrents le jalousent pour sa vitesse et son mental, que rien ne semble atteindre.

Le deuxième à gravir les marches du podium est Erwan Tabarly, avec Armor Lux. Contrairement à Charlie, Erwan a assuré un très bon départ sur la course. Le futur vainqueur, bloqué dans un paquet, sans pouvoir maitriser sa trajectoire, a du par la suite se rattraper en ne dormant que de 5 à 10 minutes sur les 24h de la Course.

Selon ses adversaires, Charlie fait la différence grâce à sa motivation et son mental. Ne relâchant jamais son jeu, éclairant sans cesse ses voiles de nuit par exemple, toujours au « taquet » d’après Yann Elies. Arrivé 3ème de la course sur Groupe Queguiner - Leucémie Espoir, il confirme que son adversaire ne se repose jamais.

Les conditions étaient meilleures, (bien que variées), que sur la Solo Normandie et la course était très réussie. Les 270 milles sont déroulés sous un anticyclone de 8 à 15
noeuds qui a profité au Premier bizuth : Le départ des 37 skippers Figaro Bénéteau s’est fait jeudi, à 15h, à Port La foret, centre d’entrainement
de certains des skippers, qui, régataient presque comme à domicile.

De retour du Vendée Globe, Yann Eliès, satisfait de son classement, parle de travailler son mental, qu’il ne pense pas aussi bon que celui de Charlie Dalin. Le fait de
naviguer de nouveau en compétition est pour lui un véritable plaisir, mais surtout, une préparation pour la Solitaire. Il y a un an, Charlie n’avait pas de victoire sur ce même circuit, à part

en équipage, en double, et parfois quelques podiums. Il a bien rattrapé son retard et ce, grâce à son incroyable vitesse dont Erwan Tabarly semble jaloux.

Ce dernier parle de “réelles occasions” de “jeu et de coups”, et semble s’être réellement amusé sur cette épreuve du championnat. Leader sur une belle
partie de course, confiant, il en sort encouragé pour la 48ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro au départ de Bordeaux le 4 juin prochain !

Share

Contenus similaires