FRENG

Actualités

Transition

Publie le 19/06/2017

Le timing prudent du comité de course a finalement permis d’assister à un joli départ. Avec un vent de 8 noeuds environ, les concurrents de cette 48ème Solitaire URGO Le Figaro ont pu s’extraire rapidement de la baie de La Forêt. Mais comme annoncé, le vent est en train de faire une première pause dans cette quatrième étape. A 6 milles de la Basse Jaune des Glénans, ou sera effectué le pointage Radio France, le thermique a nettement faibli et on devine le nouveau vent, synoptique celui-là, un peu au Sud de Penfret. Entre les deux, la flotte ne progresse plus qu’à un peu plus de 3 noeuds. Drôle de tableau que ces quarante trois bateaux à plat, sous un ciel laiteux et une mer parfaitement lisse… Chapeaux ou casquette vissés sur la tête, les skippers sont assis sous le vent et barrent, pour ne pas se faire décrocher par la tête de flotte, toujours emmenée par Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance). Hors d’oeuvre de cette étape, le contournement des îles de Glénan pourrait bien durer jusqu’au dîner.

Tags

No tags were found

Share

Contenus similaires