FRENG

News

Ligne de mire

Published on 09/06/2017

Définir un objectif : tel est la difficulté de cette deuxième étape quand les écarts en temps sont plus ou moins conséquents, autant vis à vis des leaders que par rapport aux poursuivants. Ce qui s’annonce comme la plus longue étape de cette 48ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro (520 milles) aurait ainsi vocation à chambouler toute la hiérarchie…

Car la première étape a déjà écrémé : certains favoris au départ de Bordeaux tels Erwan Tabarly (Armor Lux), Anthony Marchand (Ovimpex-Secours Populaire), Damien Guillou (Domino’s Pizza)… qui ont abandonné pour cause d’avarie, ont déjà plus de huit heures de retard ! Tandis que Jérémie Beyou (Charal à 1h 44’ 08), Éric Péron (Finistère Mer Vent à 1h 48’ 59), Martin Le Pape (Skipper Macif 2017 à 2h 30’ 34) ou Thierry Chabagny (Gedimat à 3h 09’ 54), handicapés par des problèmes techniques, savent déjà que le podium dieppois est quasi impossible… Il ne leur reste plus qu’un éclat lors d’une ou plusieurs étapes pour briller et démontrer qu’ils méritent leur statut. Paradoxalement, c’est une approche psychologiquement délicate car la tendance est alors de se démarquer pour aller tenter une option radicale quand il ne faut parfois que suivre la meute et frapper le coup fatal à l’orée de la ligne d’arrivée.

De fait, chaque solitaire a désormais un objectif personnel fonction de son classement, des écarts vis à vis de ses plus proches concurrents, de son statut (bizuth, amateur, récidiviste, favori). Pour le vainqueur de la première étape, Nicolas Lunven (Generali), la ligne directrice est au minimum de maintenir de l’écart sur ses poursuivants directs, c’est à dire d’abord sur Adrien Hardy (Agir Recouvrement) à 13 minutes 23 secondes derrière. Quant à ce dernier, il doit attaquer tout en protégeant ses arrières puisque Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) n’est qu’à 14’23 de son tableau arrière et Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) qu’à 15’ 30 !

Pour les trois suivants, il leur faudra viser encore plus haut car ce n’est probablement pas en un seul coup qu’ils pourront combler leur retard : Yann Éliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) à 39’ 24 du leader, Alexis Loison (Custo Pol) à 48’ 26, Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 58’ 56. Là encore, la démarche est mixée entre réaliser le « coup qui tue » et conserver la « politique de l’écureuil », boucher le trou en une seule fois ou jouer « gagne petit » sur les trois étapes à suivre.

Quant aux quatre suivants, les objectifs sont multiples entre les deux « bleus », Julien Pulvé (Team Vendée Formation, 8ème au scratch) et Pierre Leboucher (Ardian, 11ème au scratch), qui ne sont séparés que de 7’ 06, et les deux nouveaux récidivistes, Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM-CS, 9ème au scratch) et Justine Mettraux (TeamWork, 10ème au scratch) qu’une seule petite minute différentie. Cette « bande des quatre » est probablement la plus dangereuse pour les leaders car elle peut se permettre de se démarquer, d’aller jouer dans une autre cour, de déstabiliser les comportements si elle sort de son carcan conservateur pour claquer le haut du tableau… Cette deuxième manche est donc extrêmement ouverte et certainement capitale pour la suite de cette 48ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro !

Classement définitif de la première étape Bordeaux-Gijón (Amateurs) :
1-Hugh Brayshaw (The Offshore Academy) en 2j 10h 35’ 14
2-Benjamin Augereau (Guadeloupe Grand Large) à 37’ 18
3-Yves Ravot (Hors la rue) à 41’ 21
4-Théophile Moussion (Theoenfigaro) à 2h 04’ 43
5-Éric Delamare (Région Normandie) à 2h 11’ 52

Classement définitif de la première étape Bordeaux-Gijón (Bizuths) :
1-Julien Pulvé (Team Vendée Formation) en 2j 08h 34’ 14
2-Pierre Leboucher (Ardian) à 7’06
3-Tanguy Le Turquais (Nibelis) à 26’44
4-Milan Kolacek (Czeching The Edge) à 41’ 42
5-Benjamin Augereau (Guadeloupe Grand Large) à 2h 38’ 18

Classement définitif de la première étape Bordeaux-Gijón (Scratch) :
1-Nicolas Lunven (Generali) en 2j 07h 31’ 16
2-Adrien Hardy (Agir Recouvrement) à 13’ 23
3-Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 27’ 46
4-Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 28’53
5-Yann Eliès (Quéguigner-Leucémie Espoir) à 39’ 24
6-Alexis Loison (Custo Pol) à 48’ 26
7-Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 58’ 56
8-Julien Pulvé (Team Vendée Formation) à 1h 02’ 58
9-Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM-CS) à 1h 08’ 55
10-Justine Mettraux (TeamWork) à 1h 09’ 54

Share

Similar Content