FRENG

Actualités

ACTU // Une séparation de trafic

Publie le 13/09/2018

Après une heure et demie de course, la flotte des trente-six Figaro Bénéteau 2 s’est déjà scindée en trois groupes ! Charlie Dalin mène la danse dans le clan des partisans du bord à terre, tandis que Xavier Macaire et Éric Péron emmènent quatre autres solitaires très au large. Quant au milieu, ce sont deux Britanniques qui tentent de jouer le centre…

Avec une brise bien plus modérée que prévue, le rythme de cette ultime étape est nettement en dessous des routages : à peine huit nœuds de secteur Nord-Est prenant de l’Est au fur et à mesure que le peloton s’approche des Sables d’Olonne tandis qu’au large, le vent semble un peu plus consistant de Nord-Est avec une tendance Nord. Ce différentiel va-t-il se répercuter pour le passage sous le pont de l’île de Ré cette nuit ? Probablement parce que deux facteurs interfèrent sur les trajectoires : une marée descendante jusqu’à 3h00 et une brise qui va decrescendo avec le coucher du soleil.

Et une lune qui ne sera qu’un léger croissant en début de nuit avant de disparaître elle aussi. Les ténèbres ne vont donc pas rendre les choses faciles et même avec l’AIS (système permettant de suivre la progression de ses concurrents), contrôler un pack de Figaristes qui part en éventail reste la plus grande difficulté tactique. C’est donc au pont de l’île de Ré, au cœur de la nuit que la hiérarchie va réellement s’établir…

Tags

No tags were found

Share