FRENG

Actualités

ANALYSE // Des écarts, quels écarts ?

Publie le 18/06/2019

La troisième étape de La Solitaire URGO Le Figaro va livrer son verdict avec l’arrivée prévue mercredi matin du trio de tête, composé d’Alexis Loison (Région Normandie), de Gildas Mahé (Breizh Cola/Equi’Thé) et d’Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire). Trois solitaires qui, au passage de la bouée Banque Populaire Grand Ouest de Hand Deeps, comptaient plus de 8 heures d’avance sur leurs premiers poursuivants, Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) et Michel Desjoyeaux (Lumibird), laissant augurer un grand chambardement au classement général.

Les scénaristes de la 50e édition de La Solitaire URGO Le Figaro sont décidément dignes d’œuvrer pour les meilleures productions hollywoodiennes ! Alors qu’on pensait avoir déjà tout vu sur les deux premières étapes, synonymes d’écarts rarement constatés sur l’épreuve cinquantenaire, voilà que ce troisième tronçon de 410 milles - à l’origine de 460, mais réduit de 50 milles par la direction de course pour éviter des arrivées trop tardives à Roscoff - est en passe de totalement redistribuer les cartes et d’offrir en guise de bouquet final un suspense hitchcockien sur l’ultime étape entre Roscoff et Dieppe !

L’échappée belle lundi du trio Alexis Loison (Région Normandie)-Gildas Mahé (Breizh Cola/Equi’Thé)-Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire), les seuls à ne pas passer sous les fourches caudines d’Aurigny, vire en effet au casse du siècle, puisque les trois hommes sont parvenus, au passage de la bouée Banque Populaire Grand Ouest de Hand Deeps, franchie à 5h16 mardi matin par Alexis Loison (Région Normandie) - Gildas Mahé à 6h02, Anthony Marchand à 6h21 - à creuser d’énormes écarts sur le reste de la flotte. Il a en effet fallu attendre le début d’après-midi pour apercevoir les coques de Skipper Macif 2017 (Martin Le Pape) et de Lumibird (Michel Desjoyeaux) enrouler vers 13h40 et 13h50 la marque de parcours en entrée de baie de Plymouth, Adrien Hardy pointant l’étrave de Sans nature pas de futur ! à 15h, avec dans son sillage Benjamin Schwartz (Action contre la faim), Tom Dolan (Smurfit Kappa), Corentin Douguet (NF Habitat), Thomas Ruyant (Advens-La Fondation de la mer), Benoît Mariette (Génération Senioriales) et Fabien Delahaye (Loubsol).

Quant au leader au classement général avant le départ de la troisième étape, Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme), passé à 200-300 petits mètres de franchir Aurigny dans le bon paquet la veille, c’est vers 15h35, avec environ 10h20 de retard sur Alexis Loison, qu’il poussait à son tour la barre à Hand Deeps, soit quasiment l’écart séparant les deux hommes au général ! Et dire qu’à l’arrivée de la deuxième étape à Roscoff mercredi dernier, le skipper de Région Normandie, tout comme Gildas Mahé et Anthony Marchand, qui vont sans doute également revenir dans le jeu si ces écarts se confirment, pensait que cette Solitaire 2019 était bâchée !

Reste que cette étape recèle encore quelques pièges, notamment le tour d’Ouessant que les marins doivent laisser à bâbord avant d’embouquer le Fromveur, entre le phare de la Jument et Molène, et faire route vers la Grande Basse de Portsall. Les trois échappés peuvent-ils y perdre beaucoup ? Pas sûr à en croire Yann Château, le spécialiste météo de l’organisation : « Les trois premiers devraient arriver vers 22-23h à Ouessant, puis se retrouver dans le Fromveur, le passage au sud-est d’Ouessant, avec du courant de face, en fin de marée descendante, puis raccrocher la montante vers minuit-1h du matin, donc ils ne devraient pas être trop bloqués à Ouessant. Ensuite, ils ont plutôt un bord direct avec un vent de nord-ouest qui varie de 5 à 10 nœuds. Ce qui va changer après, c’est le courant, mais jusqu’à 10h, ils l’ont avec eux. » Les routages donnant une arrivée vers 8-9h à Roscoff, les choses semblent quand même bien engagées…

Share