FRENG

Actualités

Baptême réussi pour Guyot Environnement

Publie le 16/06/2019

Le duo spécialiste de 470 Camille Lecointre/Aloïse Retornaz a baptisé dimanche matin le Figaro Bénéteau 3 Guyot Environnement dimanche matin.

Le soleil était au rendez-vous dimanche à 9h30 sur le port du Bloscon pour le baptême de Guyot Environnement en présence de collaborateurs, de fournisseurs et de clients de la société bretonne, venus encourager Pierre Leboucher. « On remercie le port de Roscoff de nous permettre de baptiser le bateau sur le territoire breton, ce qui était très important pour nous » s’est réjouie Giulia Guyot, la directrice générale d’une entreprise également investie dans la voile olympique, dont est issu Pierre Leboucher, puisque partenaire du duo Camille Lecointre/Aloïse Retornaz.

Ce sont donc tout naturellement ces dernières, championnes d’Europe de 470 il y a un mois à Sanremo, victorieuses il y a une semaine de la finale de la Coupe du monde à Marseille, qui ont été choisies pour casser la traditionnelle bouteille de champagne sur le Figaro 3 vert et jaune, une tâche dont elles se sont acquittées avec succès. « Il y avait quand même pas mal de pression d’y arriver dès le premier coup, c’est un jour important pour Pierre », a commenté à sa descente du bateau Aloïse Retornaz, tandis que Camille Lecointre a confié, à propos du parcours de Pierre Leboucher, lui-même ancien spécialiste de 470 : « C’est super pour Pierre d’avoir pu suivre cette voie et c’est inspirant. Beaucoup de gens qui viennent de l’olympisme se tournent ensuite vers la course au large. Ce sont des disciplines différentes, qui ne font pas appel aux mêmes compétences, mais il y a quand même plein de choses transposables de l’une à l’autre, l’olympisme est une très bonne école. »

La preuve : après deux étapes de la Solitaire URGO Le Figaro, Pierre Leboucher occupe la deuxième place au général, ce qui réjouit Giulia Guyot : « Ça se passe super bien pour lui, il a de bons résultats, c’est le travail qui paie. On va l’accompagner sur la ligne de départ et continuer à le suivre sur la cartographie, l’ensemble de l’entreprise est derrière lui, c’est l’aventure de 300 collaborateurs ». Un soutien apprécié par le Nantais : « C’est génial de voir autant de personnes, je sens que je suis soutenu. »

Tags

No tags were found

Share