FRENG

Actualités

Casquets pointe

Publie le 11/06/2019

Il n'y aura donc jamais de répit dans cette seconde étape de la Solitaire URGO Le Figaro ! On croyait la hiérarchie solidement établie en faveur de Yoann Richomme (Hellowork Groupe Télégramme) et voici que la brise en chute libre au large des côtes anglaises redonne l'avantage à Gildas Mahé (Breizh Cola Equi Thé) qui avait d'emblée pointé son étrave au Sud après la bouée des Needles. A 190 milles de l'arrivée, la course est relancée.

Après deux folles nuits et l’atterrissage sur les Needles au louvoyage, les skippers n’ont pas eu beaucoup de temps pour se reposer depuis le départ de Kinsale. A l’heure du thé, le bord idyllique sous spi serré le long de l’Angleterre s’annonçait donc salvateur pour beaucoup. A la bouée Needles Farway, seul Gildas Mahé envoyait son gennaker plutôt que le spi pour loffer et optionner seul contre tous vers le Sud du DST des Casquets. Un calcul à risque mais potentiellement payant puisque la brise doit repasser en forcissant au Nord dans la nuit, offrant un potentiel empannage entre le DST et la pointe du Cotentin. Deux heures plus tard, la brise s’est fait la belle et tous les skippers de tête se voiyaient obligés de reloffer en grand pour avancer un tant soit peu en se recalant derrière le skipper de Breizh Cola Equi Thé qui n’est plus qu’à 30 milles du coin Nord Est du DST.

Le grand perdant de l’opération est pour l’instant Yoann Richomme qui a été le dernier à réagir du groupe des cinq qu’il devançait aux Needles. A l’arrivée à Kinsale, Gildas Mahé s’en voulait d’avoir suivi la meute à l’Ouest dans la première étape et s’était juré sur les pontons de ne plus se fier qu’à son intuition. A 18 heures, quelque part au milieu de la Manche, celle-ci n’a pas l’air mauvaise. Mais il reste encore 150 milles vers Portsall et beaucoup d’incertitudes…

Tags

No tags were found

Share