FRENG

Actualités

Du plomb dans l’aile

Publie le 07/06/2017

Suite aux bris de quelques plombs posés par le Comité de jauge sur certains éléments du bord, plusieurs solitaires ont encaissé une pénalité en temps défini par les règles de classe. Sur les six solitaires concernés, seuls trois d’entre eux perdent des places au classement provisoire.

Pour empêcher les solitaires de déménager tous les éléments mobiles embarqués afin de matosser, les règles de la Classe Figaro fixent un certain nombre de contraintes de positionnement du matériel (bidon de sécurité, ancre principale, bannette, container de survie…) sur lequel le Comité de Jauge place des plombs avant le départ de chaque étape. C’est aussi le cas sur l’arbre d’hélice afin de valider le fait que la mise en route du moteur n’est effectuée que pour recharger les batteries et non pour faire progresser le navire.

Ainsi Alexia Barrier (Piqd.com), Damien Cloarec (Saferail), Sophie Faguet (Porsche-Corben), Xavier Macaire (Groupe SNEF), Gildas Mahé (Action contre la faim) et Éric Péron (Finistère Mer Vent) ont écopé de quelques minutes de pénalité, les plus importantes (25 minutes) étant attribuées à Sophie Faguet et Éric Péron pour cause d’arbre d’hélice déplombé accidentellement dans le coup de vent de Rochebonne. Les skippers sont en effet responsables de la bonne tenue de ces plombs.

Mais si parfois les minutes encaissées ne modifient en rien le classement provisoire (Alexia Barrier, Sophie Faguet, Xavier Macaire), cela influe plus sensiblement pour Damien Cloarec qui perd deux places alors que Gildas Mahé et Éric Péron en perdent quatre…

Le Jury de La Solitaire du Figaro URGO Le Figaro, se réunira demain jeudi après-midi ou vendredi matin (selon l’état de fatigue des coureurs) pour juger les cas de voiles perdues en mer ou à remplacer. Le classement définitif de cette première étape entre Bordeaux et Gijón ne sera ainsi définitivement déclaré qu’à l’issue de ces délibérations.

Share

Contenus similaires