FRENG

Actualités

FLASH // Sous le pont…

Publie le 14/09/2018

Vers 1h00 ce vendredi matin, les premiers Figaro Bénéteau 2 passaient sous le pont de l’île de Ré, passage qui faisait office de bouée Radio France et Charlie Dalin était le premier à le franchir alors que les partisans du large après le départ de Saint-Gilles Croix-de-Vie, concédaient déjà plus de sept milles de retard !

Le vent est finalement resté stable jusqu’à l’entrée de La Pallice et les six solitaires qui avaient choisi de se décaler au large dès la bouée de dégagement enroulée, ont sérieusement rétrogradé au classement ! Dans ce groupe, Xavier Macaire (Groupe SNEF) deuxième au classement général, se retrouve en ballottage défavorable avec plus de sept milles de décalage. Et le dauphin emmenait dans son sillage le Britannique Alan Roberts (Seacat Services), Pierre Leboucher (Guyot Environnement), Éric Péron (Finistère Mer Vent)… Revenir au contact du peloton va s’avérer très compliqué, ce qui pourrait profondément modifier le classement final.

Chenille processionnaire

Il n’y a en effet pas eu de surprise quant à la direction et la force du vent jusqu’à ce passage obligé : la brise de secteur Nord-Est s’est maintenue à une huitaine de nœuds depuis le départ et les trente-six Figaro Bénéteau 2 ont glissé à plus de six nœuds le long des côtes vendéennes puis dans le Pertuis Breton sous spinnaker. Et c’est désormais à partir de la bouée de Chauveau que la course va se jouer sous génois jusqu’à l’arrivée à Saint-Gilles Croix-de-Vie.

Charlie Dalin (Skipper MACIF 2015) réalise donc une bonne opération en s’emparant de la tête de la course dès la bouée de dégagement, suivi par le local de l’étape Benjamin Dutreux (Sateco-Team Vendée Formation) et du troisième au classement général, Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire). Cette ultime manche de La Solitaire URGO Le Figaro pourrait donc sensiblement bouleverser le classement final puisque Xavier Macaire posséderait plus d’une heure de retard sur Charlie Dalin, et même le leader Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) pourrait se retrouver en difficulté avec plus de 2,5 milles d’écart ! Avec cent milles encore à couvrir, le jeu est loin d’être stabilisé, mais incontestablement, ces 24h Vendée Massif Marine de clôture pourraient se transformer en grand remue-ménage à l’arrivée !

Bouée Radio France
1-Charlie Dalin (Skipper MACIF 2015)
2-Benjamin Dutreux (Sateco-Team Vendée Formation)
3-Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire)

Share