FRENG

Actualités

Francis Le Goff : « Excès de vitesse »

Publie le 12/06/2019

Alors que les premiers de cette deuxième étape de La Solitaire URGO Le Figaro s’approchent de la bouée Grande Basse de Portsall, le Directeur de Course revient sur la troisième nuit de mer qui a affolé les compteurs…

« Ça a été vraiment très rapide le long du DST, cette descente de la Manche. Il doit y avoir des moyennes hallucinantes ! La grosse majorité de la flotte a choisi de passer au Nord du DST Casquets et quatre seulement ont pris l’option du Sud : ce fut une bonne idée… À l’approche des abers, les Sudistes sont passés devant comme Adrien ou se sont refaits la cerise comme Gildas Mahé ou Alberto Bona. Mais personne n’a voulu croiser…

Le courant est contraire pour aller sur la Grande Basse de Portsall : heureusement, il y a encore du vent de Nord à Nord-Est 12-14 nœuds. Mais dès que le premier va virer cette bouée, il va s’envoler avec le courant de marée montante… Il va falloir surveiller cela de près jusqu’à Roscoff car il est prévu que la brise mollisse le long des côtes finistériennes.

Il va y avoir pas mal d’empannages à faire avant de contourner la marque avant midi. Et les écarts vont de nouveau se creuser. Parce qu’après la bouée des Needles Fairway, il y a eu un regroupement à cause d’une bulle qui a freiné les leaders. Et puis l’atterrissage sur la côte bretonne n’est pas si simple avec ce courant de marée. Et en sus, il y a des solitaires qu’on ne voit pas sur la cartographie comme Jérémie Béyou qu’on suit à l’AIS. Il y a encore de quoi faire jusqu’à Roscoff car il y a la renverse de marée vers 15h00… Comme le vent doit mollir par derrière cet après-midi, ça risque de s’étirer un peu.

Il y a eu pas mal de petits problèmes avec les conditions musclées qu’il y a eu le long des rives anglaises : il y a des spinnakers à réparer, de petites pièces de stratification à faire, des mèches de safran à renforcer, des étanchéités de trappes de foils à revoir, des pilotes, des télécommandes et des aériens de girouette qui ont cramé, des batteries à remplacer. Il va y avoir du travail pendant ces quatre jours d’escale à Roscoff ! Ça ne va pas être la fête pour les préparateurs… »

Share