FRENG

Actualités

Le point du directeur de course : « Des concurrents surpris mais pas grincheux !»

Publie le 04/06/2019

A bord d’Étoile, le catamaran de la direction de course, Francis Le Goff revient sur cette première partie de course marquée par des conditions complexes et l’échappée d’Henri Leménicier (Eurêka)

« Le vent vient de rentrer, heureusement ! Les bateaux sont repartis et on a touché 15 nœuds au portant, c’est salvateur. Les Figaro Bénéteau 3 sont bâbord amures à 9 nœuds. Pour ceux qui étaient à l’Est, le vent est rentré plus tard. Les 47 bateaux sont actuellement sous spi et les concurrents du Nord sont contraints de loffer davantage pour parer la pointe de Penmarc’h.

Henri Leménicier est parti à la côte. Ça parlait pas mal à la VHF ce matin entre les concurrents de son résultat. Il a toujours conservé du vent et au fur à mesure, il a creusé, alors que les autres sont tombés dans la bulle. Comme il est parti d’assez loin derrière, personne ne le voyait à l’AIS et c’était donc une grosse surprise à la lecture du classement de 5h00. Je n’ai pas senti de lassitude particulière des concurrents à la VHF. Il sont surpris mais pas grincheux ! Chacun est sur le métier. Il y a de gros retournements avec de très bons skippers qui se sont faits piéger, c’est un scénario étonnant. Et c’ est maintenant ceux qui se sont faits les premiers arrêtés dans l’Ouest qui redémarrent.

Sur Étoile, nous nous sommes positionnés au milieu de la flotte et les deux groupes ont resserré le latéral. J’ai 12 milles nautiques d’écart entre les plus Nord-Est et les plus Sud-Ouest. La flotte s’étale sur une diagonale et Kriter VIII veille au grain derrière.

J’attends la confirmation du bulletin, ça rentre un petit peu. Je suis plus inquiet de ne pas voir le vent arriver que de trop en avoir. On est quand même restés scotchés toute la nuit sous Belle-île. Le phénomène qui va passer semble moins fort qu’annoncé. Il n’y a pas trop de mer et l’instabilité a l’air plus faible que prévue. J’attends 20-25 nœuds maximum et je vois à l’instant que Météo Consult a revu sa prévision à la baisse. Les rafales ne devraient pas excéder 30 nœuds avec 2 mètres de creux maximum.

Contrairement à ce que certains ont pu évoquer, il n’y a aucune volonté et de toutes façons aucune possibilité de réduire le parcours, même s’il est vrai que nous ne sommes pas en avance sur le timing vers Kinsale ».

Tags

No tags were found

Share