FRENG

Actualités

L’entonnoir de Bishop Rock

Publie le 10/06/2019

Le vent est revenu mais de façon très inégale sur la mer Celtique. Entre lignes de grains et sur mer toujours plate, un groupe de 7 concurrents est en train de se faire la belle à l'approche du DST des Scilly.

Les heures se suivent et ne se ressemblent pas sur le début de cette deuxième étape. Encore compacte de matin au lever du jour, la flotte a éclaté avant l’entonoir de Bishop Rock. Jérémie Beyou (Charal) parlait à la vacation de couloirs de vent mais c’est comme un rideau qui s’est refermé derrière un groupe emmené par Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) et Yoann Richomme (Hellowork. Groupe Télégramme). Assez éloignés ce matin en latéral, leurs routes ont convergé et ils naviguent désormais à vue, avec dans leur sillage Adrien Hardy (Sans Nature, pas de Futur), Gildas Mahé (Breizh Cola Equi Thé), Fabien Delahaye (Loubsol), Morgan Lagravière (Voile d’engagement) et Alexis Loison (Région Normandie) qui tente de s’accrocher.

Ce petit groupe navigue à 7 noeuds alors que derrière, le reste de la flotte peinent à 3-4 noeuds, en fonction des nuages et trajectoires. Finalement, la rotation attendue au Nord-Ouest a été très progressive. Les concurrents se retrouvent en avance sur leurs routages puisque les premiers pourraient enrouler Bishop Rock dès le milieu de l’après-midi. Il leur faudra d’ici là se glisser entre les îles et le DST qu’ils vont aborder par le Nord. “C’est la route la plus courte expliquait à la VHF Adrien Hardy qui venait d’empanner et c’est la moins risquée. Ca reste néanmoins difficile de caler une ETA sur Bishop car le vent reste très variable..”

Piégés sur l’arrière, certains concurrents à l’image de Corentin Douguet (NF Habitat) ou Xavier Macaire (Groupe SNEF) essaient de s’échapper par le Sud des lignes de grains pour rejoindre une Clarisse Cremer (Everial) offensive, mais leur rapprochement au but s’en trouve nettement détérioré... Ce petit groupe devrait lui passer au Sud du DST.

Une première hiérarchie avec des écarts importants est à attendre au passage du phare alors que le vent va se renforcer avec l’arrivée sur la Manche d’une petite dépression qui va dicter sa loi les 36 prochaines heures et accélérer la cadence

Tags

No tags were found

Share