FRENG

Actualités

Les duellistes

Publie le 12/06/2019

Après le passage de la bouée Grande Basse de Portsall, Adrien Hardy a creusé un peu l’écart en piquant vers l’île de Batz. Et pour l’instant, seul Yoann Richomme qui concédait tout de même plus de dix minutes à la marque, est susceptible de l’inquiéter car les poursuivants comme Xavier Macaire ou Gildas Mahé ont été relégués à plus de trente minutes, alors que le peloton encaissait déjà plus d’une heure et demie de retard…

Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Mais tout de même : avec de l’avance à Portsall et un courant de marée montante favorable, difficile d’imaginer un retournement de situation spectaculaire. Du moins derrière le duo de tête. Car la bagarre est loin d’être terminée pour la victoire à Roscoff : Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur) a vu fondre sur lui Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme) dès les premiers milles de ce sprint final vers la baie de Morlaix. Alors que derrière, les premiers poursuivants sont à plus de quatre milles…

En sus, les prévisions donnent une belle brise de secteur Nord d’une douzaine de nœuds jusqu’à l’arrivée devant le port de Bloscon-Roscoff alors que le vent doit s’étioler au fil de l’après-midi pour redevenir franchement mou d’Ouest au coucher du soleil. Bref cette ligne droite vers la conclusion de cette deuxième étape de La Solitaire URGO Le Figaro ne devrait pas bousculer sensiblement une hiérarchie qui s’est établie au passage de la bouée Grande Basse de Portsall. Si ce n’est pour le gain des lauriers !

La régularité de Richomme

Quoiqu’il en soit s’il maintient sa domination sur le peloton, Yoann Richomme réalisera une superbe opération en augmentant très sensiblement sa superbe au classement général : ses plus dangereux concurrents seraient alors Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) qui devrait finir dans le « top ten » avec moins d’une heure de décalage sur le vainqueur, mais aussi Pierre Leboucher (Guyot Environnement) qui concédait une heure et demie de retard à la pointe bretonne et le « novice » Tom Laperche (Bretagne CMB espoir) toujours à l’affût à une bonne douzaine de milles.

Quant à Adrien Hardy, il pourrait grimper d’une bonne dizaine de places à l’issue de cette deuxième manche car les écarts vont devenir de plus en plus importants au fil de l’après-midi quand le vainqueur (encore incertain) franchira la ligne d’arrivée après 535 milles de course pour le moins diversifiée entre les molles de la mer Celtique, le coup de vent des côtes anglaises, l’accélération portative de la Manche et le débridé final sous gennaker…

Passage à la bouée Grande Basse de Portsall
1-Adrien Hardy (Sans nature, pas de futur) passage à 11h44
2-Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme) à 10’06’’ du leader
3-Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 38’45’’ du leader
4-Gildas Mahé (Breizh Cola Equi’Thé)
5-Jérémie Béyou (Charal)
6-Armel Le Cléac’h (Banque Populaire)
7-Alexis Loison (Région Normandie)
8-Morgan Lagravière (Voile d’engagement)
9-Will Harris (Hive Energy) passage à 13h11
10-Pierre Leboucher (Guyot Environnement) passage à 13h13
11-Sébastien Marsset (Handicap Agir Ensemble) passage 13h18
12-Fabien Delahaye (Loubsol) passage à 13h20
13-Corentin Douguet (NF Habitat) passage à 13h21
14-Éric Péron (French Touch) passage à 13h23
15-Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) passage à 13h25
16-Anthony Marchand (Groupe Royer-Secours Populaire) passage à 13h26
17-Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) passage à 13h26
18-Yann Éliès (St Michel) passage à 13h29
19-Alberto Bona (Sebago) passage à 13h33
20-Clément Commagnac (Grain de Sable) passage à 13h34
21-Tanguy Le Turquais (Quéguiner) passage à 13h36
22-Justine Mettraux (TeamWork) passage à 13h40
23-Alan Roberts (Seacat Services) passage à 13h45
24-Clarisse Crémer (Everial) passage à 13h49
25-Michel Desjoyeaux (Lumibird) passage à 13h40
26-Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance) passage à 14h00
27-Benoît Mariette (Génération Sénioriales) passage à 14h04

Share