FRENG

Actualités

PAROLES // Pierre Quiroga : “j’ai réussi à résoudre le problème”

Publie le 14/09/2018

“Il m’est arrivé la même chose que l’an dernier sur la deuxième étape derrière Belle-Île, je ne sais pas je dois mal faire quelque chose. En fait, j’ai mon câble de D2 qui normalement doit être empêché de tourner par des anneaux brisés. Or, là, les anneaux brisés sont biens mais le câble est sorti. Le câble D2 est sorti de son ridoir donc il était libre et dans ces cas-là le mât se tord complétement sur l’autre bord donc je n’aurais pas pu faire du bâbord. Obligé de monter sur la barre de flèche pour resserrer ça mais la difficulté, c’est qu’il y a quand même un peu de mer. Je m’y suis repris à deux fois car la première fois, j’ai fait des nœuds sur la drisse de spi et je me suis tenu sur une jambe qui restait tendue. Mais ma jambe s’est détendue donc je suis resté pendu par les pieds sur le génois, j’avais un peu l’air d’un idiot donc j’ai repris mes esprits avant d’essayer une deuxième fois. C’est de l’escalade, de l’équilibre et j’ai un peu galéré j’ai les mains qui étaient tétanisées car on est vraiment secoué, même si c’est pas trop haut on est quand même bien secoué, donc j’ai un peu forcé là. Le mât ne sera pas réglé totalement mais l’idée c’est qu’il est déjà tenu et ça finira la régate, là on a encore au moins une heure, une heure et demi de tribord avant de se mettre en bâbord et donc je verrai une fois que je suis en bâbord. Il y a plus grave, l’important c’est que j’ai réussi à résoudre le problème. Maintenant c’est fixé, c’est derrière.”

Tags

No tags were found

Share