FRENG

Actualités

PAROLES // Pierre Quiroga : “Le plus gros reste à venir !”

Publie le 11/09/2018

“J’essaie de suivre ma ligne directrice depuis qu’on a quitté le Cap Finisterre, c’est-à-dire rester au maximum sur la route directe en essayant de ne pas se faire manger par l’anticyclone. J’ai bien cru que c’était fini pour moi ce matin car je suis tombé dans de la molle pendant au moins une heure et demie et je suis content de voir que les copains sont juste au-dessus et que notre Titi Chabagny est un peu dessous. Là je ne vais pas tarder à renvoyer le spi, c’est hyper instable. Je me suis bien reposé, ça va manœuvrer toute la journée pour essayer de faire avancer le bateau. Ça va de 2 à 6 nœuds et demi en quelques secondes. Je n’ai personne à l’AIS donc j’ai fait une route que je pensais faire en l’abstraction de toute concurrence. Route directe donc et quand tu navigues tout seul effectivement, tu es moins stressé donc tu peux un peu plus dormir, ce que j’ai fait. Je vis bien à bord pour le moment, je suis en forme donc on verra bien. Je ne me stresse pas trop par rapport au classement et aux positionnements, le plus gros reste à venir, il va se passer beaucoup de choses entre l’arrivée à Yeu, le passage à Yeu et l’approche de l’arrivée, il va y avoir pas mal de choses niveau vent qui vont se passer. Juste devant, il y a un petit banc de thons qui ne fait que de sauter, je n’ai pas pris ma canne à pêche mais ça donne bien envie et ça tombe bien parce que le thon est au menu de ce midi… Thon citronné en boîte mais ce n’est pas plus mal !”

Tags

No tags were found

Share