FRENG

Actualités

PAROLES // Thierry Chabagny (Gedimat), douzième à Saint Gilles Croix de Vie.

Publie le 12/09/2018

« J’ai eu le plaisir de faire une option qui aurait pu être gagnate, ça n’a pas de prix d’autant que je ne prends pas beaucoup de temps à l’arrivée. C’est plutôt une bonne opération. J’ai tenté un truc, ça aurait pu marcher, ça passe pas à grand chose, c’est le jeu de la course. J’étais pas parti pour ça quand j’ai quitté le paquet mais voyant qu’ils n’y allaient pas, ça pouvait se finir par un gros coup, y compris pour le général. Maintenant, je t’avouerais que j’atais pas tout le temps serein, je me suis posé beaucoup de questions. Le premier classement, j’étais surpris d’être autant en tête. En fait, j’ai pas la carto, j’ai pas beaucoup de bateaux autour de moi. Je n’ai retrouvé Pierre Quiroga qu’hier à l’AIS. Le vent que j’avais ne me permettait pas de me recaler. Je préférais attendre la gauche que faire un recalage pourri. Dès que j’ai pu y aller, j’y suis allé, mais c’était un peu tard. Même hier soir, c’était encore jouable. J’avais la possibilité de finir devant Seb (Simon). Mais la gauche est arrivée par petits morceaux, avec peu de pression, comme souvent dans ces dorsales. Pour la quatrième étape, on est tous logés à la même enseigne. La dernière, on sait qu’on peut la faire sans dormir, ce sera un peu le coup de grâce au niveau fatigue »

Tags

No tags were found

Share