FRENG

Actualités

PAROLES // Yoann Richomme : “C’était l’enfer”

Publie le 17/06/2019

Passé à deux doigts de franchir l'île d'Aurigny avant la renverse de la marée, Yoann Richomme (HelloWork-Groupe Télégramme), finalement piégé (il a franchi l'île avec plus de 30 milles de retard sur le leader Alexis Loison), est revenu sur cet après-midi pénible.

« Le courant s’est inversé juste avant le passage d’Alexis (Loison), Antho (Marchand) a réussi à passer, nous, on était 200 à 300 mètres derrière lui et la porte s’est fermée, le tapis roulant s’est alors mis en route, et là, c’était l’enfer. Peut-être qu’on aurait dû tirer au large tout de suite, j’ai cru que ça allait passer dans les cailloux, mais ça ne l’a pas du tout fait, ce n’est pas le bon plan. C’est sûr qu’on a fait un bon test pour savoir comment passer le courant : dans les remous, pas dans les remous, par le large, en ciseaux, en bâbord, en tribord, les pieds en éventail… c’est un peu sport, tout ça en regardant Quéguiner se faire secouer dans les rochers, ça n’était pas très tripant. »

Share