FRENG

Actualités

Veilleurs de jour comme de nuit…

Publie le 01/06/2017

À l’occasion de la Fête du Fleuve, Bordeaux s’est mis en quatre pour accueillir les 43 solitaires qui vont en découdre (après les « runs » devant le Port de la Lune) dès samedi lors du prologue vers Pauillac en prélude au départ de la première étape de La Solitaire URGO Le Figaro dimanche après-midi. Animations, conférences et présentations ont ainsi permis d’en savoir plus sur ces marins…

Au cœur de la ville, à la librairie Mollat, trois navigateurs s’étaient ainsi retrouvés pour expliquer devant un public passionné, les spécificités de cette course en solitaire qui a formé et forme toujours, la plupart des grands régatiers français (et de plus en plus d’étrangers venus cette année de Grande Bretagne, de Suisse, de Turquie, d’Amérique du Nord…).

Gilles Le Baud, quatre participations et vainqueur en 1973 et 1978 revenu quarante ans plus tard en 2013 pour replonger dans le bain, Adrien Hardy, huit participations et vainqueur de trois étapes ainsi que Xavier Macaire, six participations dont deux podiums, ont ainsi passé plus d’une heure intense devant les lecteurs assidus des aventures maritimes…

Technique, psychologie, endurance, sommeil, alimentation, réglages, pilotes automatiques, récupération : tous les sujets ont été abordés pour s’immerger dans la course en solitaire la plus dure et la plus intense, ainsi qu’autour du livre de Gilles Le Baud (« Je ne danse que sur les vagues », éditions Glénat).

Questions précises, réponses explicites, débats sur l’énergétique et l’énergisant, présentation de cette 48ème édition : le synopsis de cette épreuve vélique en quatre actes a aussi été dévoilé avec trois étapes de plus de 500 milles (soit au minimum deux nuits et trois jours) entre Bordeaux et Gijón via la Chaussée de Sein, Gijón et Concarneau via les îles de Sein et Yeu, Concarneau et Dieppe via Wolf Rock et l’île de Wight… Avec une troisième manche extrêmement dense de 150 milles de Concarneau à Concarneau via l’estuaire de la Loire afin de « casser » ce rythme de semi-marathonien avec un sprint redoutable. Premier set dès dimanche devant Pauillac !

Share

Contenus similaires