FRENG

Actualités

Vers d’autres pâturages

Publie le 09/06/2019

Les vallons scintillants de Kinsale ont illuminé le départ en fin de journée mais sont déjà loin dans le sillage. Sous un ciel qui continue de se charger annonçant l’arrivée d’un front cette nuit, la flotte a mis le cap sous gennaker sur la Cornouaille britannique pour d’autres nuances de vert. La régate commence à révéler ses premiers contours stratégiques. Après la bouée Radio France où se présentait en tête Michel Desjoyeaux (Lumidird), chacun cherche désormais le meilleur angle pour anticiper le vent mollissant de la nuit et sa rotation au Nord-Ouest.

Après l’adrénaline du départ, place à la réflexion. Dès la bouée de dégagement, Michel Desjoyeaux, passé loin derrière le leader Yann Eliès (St Michel) repartait à la côte y chercher plus de pression, s’abriter de la fin du courant descendant et réaliser, un peu comme au départ de Pornichet d’ailleurs, un excellent coup. Lois Berrehar (Bretagne CMB Performance), Adrien Hardy (Sans Nature, pas de Futur) et Loïck Peyron qui avaient emboité le pas de Desjoyeaux sortaient dans cet ordre à ce premier pointage.

Voilà qui préfigure sans doute cette étape où après les grandes options du Nantes Kinsale, les petits placements auront toute leur importance pour exploiter à fond les ressorts d’un parcours complet. Dès cette nuit, il va falloir garder les idées claires et viser juste pour rejoindre dans le bon tempo les îles Scilly que les solitaires devraient doubler demain soir. Le vent qui n’a pas encore faibli et se maintient autour de 15 nœuds de Sud-Ouest autorise des vitesses de 10 nœuds sous gennaker. Mais il va baisser graduellement cette première nuit pour s’organiser au Nord-Ouest dans une nouveau flux. Accompagnant la rotation, les concurrents vont ouvrir les voiles, renvoyer leur spi et dessiner une aile de mouette qui leur permettra de pointer vers les Scilly après un empannage. Du bon choix de ce point d’inflexion, dépendra sans doute l’ordre d’arrivée sur la pointe de la Cornouaille.

En tous cas, cette mise en jambe facile sur mer plate et au portant ne doit pas être pour déplaire aux 43 concurrents encore en course. 43, car au retrait sur l’étape de Cassandre Blandin (Klaxoon) et Gildas Morvan (Niji) s’ajoute maintenant celui d’Alain Gautier (Alain Gautier) qui a préféré regagner directement Roscoff suite à sa collision avec Benjamin Schwartz (Action contre la faim). A 21 heures, ce dernier n’est toujours pas reparti de Kinsale.

Tags

No tags were found

Share